Pratiques. Sexy lobbying en Californie

Attention aux micros ouverts et à la vantardise. Pour l’avoir oublié, Mike Duvall, parlementaire californien (Républicain), va goûter avec amertume aux joies de la célébrité négative et de la repentance familiale, lui implorant le pardon de son épouse, elle, stoïque, digne mais généreuse dans l’épreuve, et ce devant les caméras. Soit, mais le lobbying dans tout cela ? Mike Duvall a été surpris, voir la vidéo, à évoquer ses relations extra-conjugales dans l’enceinte de l’assemblée de Sacramento, capitale de la Californie.

Les femmes dont parle Mike Duvall avec son voisin sont des lobbyistes. Sauf à considérer DUvall comme un tombeur doté d’un sex appeal ou de phéromones transcendentales, on peut imaginer que sa position, pouf, pouf, au sein de l’Assemblée, ne soit pas étrangère aux faveurs de ces mesdemoiselles, que dis-je de ces dames, puisqu’elles aussi sont mariées. Pour l’heure.

0 Pratiques. Sexy lobbying en Californie

Sea, sex and lobby

« For many who join the select club of 120 known as the California Legislature, everything changes. Once inside, they find an army of lobbyists and corporate executives at their disposal, more than eager to shower them with food, drink, travel and — in some cases – sex »,

écrit le Los Angeles Times dans un article qui revient sur l’affaire Duvall qui a démissionné de son poste mercredi. Le quotidien californien revient également sur les différents cas de mauvaises pratiques de lobbyistes qui ont émaillé le quotidien de cette assemblée : paiement de voyages privés, de places de concerts, de factures diverses…

Et effectivement, pour parvenir à des fins, d’aucuns considèrent que tous les moyens possibles sont utilisables au-delà de simples compensations financières. C’est vieux comme le monde comme le métier qui lui correspond.

0 Pratiques. Sexy lobbying en Californie