« La fille de Brest », un film sur Irène Frachon

Irène Frachon est un personnage de la réalité mais dont le combat dans le cadre de l’affaire du Médiator semble relever de la fiction tant il laisse sans voix. Dans un livre, sortie en 2010 aux éditions Dialogues, la pneumologue brestoise retraçait l’histoire du scandale sanitaire du Méditator, ce médicament des laboratoires Servier, accusé d’avoir entraîné la mort de 2.000 personnes en France.

Le livre, commenté ici à sa sortie, évoquait notamment les multiples pressions du laboratoire à l’encontre de la médecin et la manière dont fonctionne le système de santé français, en particulier sur le marché du médicament, entre conflits d’intérêts et absence de prise en compte de l’intérêt général. Cette enquête troublante a depuis eu des conséquences juridiques importantes pour le laboratoire mis en cause.

Soutenue par son éditeur, le courageux Charles Kermarec, Irène Frachon, en commettant son livre, met la main dans un engrenage juridique qui aurait pu emporter de moins solides qu’elles. Procès en diffamation, pression médiatique… la vie d’Irène Frachon est chamboulée par ses propres révélations. C’est le coeur de l’histoire racontée à l’écran dans le film d’Emmanuelle Bercot, qui sortira à la fin de l’année 2016.

Dans le rôle phare, celui de la médecin, une actrice danoise, Sidse Babett Knudsen. Les amateurs de séries politiques reconnaîtront celle qui jouait la Premier ministre danoise dans Borgen, formidable plongée dans les coulisses du pouvoir danois.