Le lobby pro-israëlien et la politique américaine

Stephen Walt et John Mearsheimer ont publié dans un copieux ouvrage disponible aux éditions la Découverte poche, « Le lobby pro-israëlien et la politique étrangère américaine ». Ces deux politologues expliquent comment les USA sont le principal allié d’Israël sur la scène internationale, et en particulier à l’ONU, en lui fournissant aides financières et matérielles pour la défense du territoire israélien. Ce sujet est épineux car les israéliens ne sont pas un peuple comme les autres. Ni supérieur, ni inférieur, il dispose d’un statut particulier depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale et la Shoah. On remarquera d’ailleurs dans la rhétorique l’usage de termes qui rappellent cette période comme l’annonce d’un « holocauste nucléaire » si l’Iran venait à détenir l’arme nucléaire. Parler d’Israël c’est s’exposer à une déferlante de réactions tant le sujet entraîne des réactions épidermiques.

Aux USA, la question des rapports avec Israël est d’importance. C’est le pays au monde où l’on trouve le plus de juifs, devant Israël même. Le troisième pays accueillant la plus grande population juive au monde étant la France. La sortie de Walt et Mearsheimer, d’abord sous forme d’articles puis de livre, a été diversement appréciée d’autant que la question de la religion n’est pas exempte du débat politique outre-atlantique.

La courroie de transmission des intérêts israéliens aux Etats-Unis d’Amérique se nomme l’AIPAC. Si cela vous intéresse, sachez que l’AIPAC recrute en ce moment avec une douzaine de postes vacants. L’AIPAC est une immense machine politique consacrée à un seul objectif : arrimer la politique étrangère des USA aux intérêts pro-israéliens ou inversement quitte à faire ou défaire les carrières politiques. Voilà donc en guise d’introduction à ce documentaire diffusé sur la chaîne  Histoire, sur une question sensible sur laquelle j’aurais l’occasion de revenir, l’AIPAC n’étant pas le seul lobby juif aux USA et la France étant également touchée par cette question.

Commentaires

  1. […] Le cas bien connu de George Walker Bush le montre, ou encore l’élection de JFK, seul président catholique des USA à ce jour, ainsi que le poids de l’AIPAC, le « lobby juif ». […]