Résultats de l’étude sur le lobbying à l’Assemblée nationale menée par Regards Citoyens et Transparency International

Regards citoyens et Transparency international viennent de publier les résultats de l’étude menée en collaboration avec les internautes au sujet du lobbying à l’Assemblée nationale. Nous en avions parlé à l’époque ici. Près de 3.000 internautes ont participé à ce travail de crowdsourcing, que l’on pourrait intituler en français de « recherche d’informations mutualisée »

Les résultats complets sont disponibles ici et l’analyse des rapporteurs là.

Selon les deux structures, l’étude montre que « Le nombre d’organisations figurant sur le premier registre des représentants d’intérêts mis en place en octobre 2009 par l’Assemblée nationale est largement inférieur au nombre des acteurs identifiés en auditions : 124 au 2 mars 2011, un chiffre très faible par rapport aux 4 635 organisations entendues à l’Assemblée, soit moins de 3%, parmi lesquelles un grand nombre d’organisations entendues régulièrement. Ceci éclaire l’imprécision de la photographie donnée par le registre actuel ».

Autre information, la représentation des lobbyistes professionnels est très faible alors que celle des organisations représentatives est elle importante, avec 21% des personnes auditionnées. Il reste encore beaucoup à faire, notamment dans la récurrence de ce type de travail, son élargissement au Sénat et au Parlement européen, des comparaisons entre les parlements des grandes démocraties… mais pour construire un édifice, il est nécessaire d’y apposer une première pierre.