Football. Les présidents de club vent debout contre la sur-taxe sur les hauts salaires.

A quelques jours de leur entrevue avec le Président de la République, les dirigeants des clubs de football professionnels continuent leur lobbying. L’objet de leur courroux coucou ? La taxe sur les hauts salaires, ceux qui dépassent plus d’un million d’euros, par an.

Vent debout contre le projet, les présidents des clubs professionnels menacent d’une grève et viennent de publier une lettre ouverte au Président de la République dans les éditions dominicales de l’Equipe et du JDD. La voici ci-dessous.

Capture d’écran 2013-10-27 à 18.43.05

Rien par contre sur la situation fiscale particulièrement avantageuse qui est celle du club de l’AS Monaco. Rien non plus sur la question du fair-play financier ou encore sur la manière dont le Qatar prépare la Coupe du monde qu’il a acheté. On ose espérer qu’il en sera question lors de l’entrevue avec François Hollande. Réponse dans la prochaine publicité ?

http://www.youtube.com/watch?v=S3D5yIDHSrA

Les présidents de club de football, qui ne sont pas les seuls concernés par cette sur-taxe, jouent la corde sensible des milliers de smicards qui remplissent leurs stades tout au long de l’année. Ils avaient déjà très opposés à la suppression du droit à l’image collectif (Le DIC) tout comme ils avaient les promoteurs invétérés des sites de paris sportifs en ligne notamment pour des questions de sponsoring-maillot.

Cadeau bonus. Un documentaire diffusé sur Arte : « Fifa, du foot et du fric »